A la mémoire de Marius Woulfart, celui qui fit de moi ce que je suis. C’est en me réfugiant dans son atelier pendant des heures, à poser pour lui, ou juste l’observer, que je compris et appris que nous, les Humains, avions d’autres formes de langage que la parole, à notre disposition.

Téoua, enfant, peinte par Marius Woulfart (1905-1991), assise sur les genoux de sa grand-mère paternelle. Eté 1967, Cannes. Téoua, as a child, peinted by the famous artist, Marius Woulfart (1905-1991), sitting on the knees of her gran-mother. Sommer 1967, Cannes.